Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beyond Borders

Travel blog

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1

Après Cancun et Isla Mujeres, il est temps de s'imprégner d'un Mexique plus authentique. Pour cela, quoi de mieux que de louer une voiture surtout quand il faut faire vite : 7 jours maximum. Nous quittons l'île des femmes (mujeres = femmes) pour Playa del Carmen le matin du 7 mai, vers 14h, après avoir pris notre traditionnel énorme petit déjeuner et réservé une voiture via internet pour 7 jours, du 9 au 16, date à laquelle nous devons boucler notre tour et quitter le Yucatán pour rejoindre l'état du Chiapas. Nous reviendrons donc à Playa del Carmen, non parce que cette ville nous aura manqué mais parce que nous pensions qu'il serait nettement plus cher de rendre la voiture ailleurs. Au moment de la rédaction de cet article, nous constatons que la différence de prix était négligeable... Dommage. C'est bien connu, rien de ce qui se fait bien se fait vite, surtout dans l'île des femmes.

Une fois n'est pas coutume, nous avons enregistré peu d'écart entre l'itinéraire projeté et l'itinéraire effectivement réalisé. Nous voulions voir quelques sites Maya dont l'incontournable Chichén Itzá, l'une des sept merveilles du monde, visiter les villes coloniales de Valladolid, Merida et Campeche et prendre quelques bains dans les cenotes se trouvant sur notre parcours.

Un cenote est une cavité souterraine d'origine karstique remplie d'eau douce. Dans la péninsule, il n'y a pas de cours d'eau visible en surface. Les réseaux d'eau sont souterrains. L'effondrement des terrains situés au dessus de ces ressources d'eau forme des cavités dont l'entrée est le plus souvent située à la verticale (gouffre). Ce sont les fameux cenotes. Il y en aurait plusieurs milliers dans la péninsule du Yucatán. Leur existence pourrait résulter de l'impact d'une météorite d'environ 10 km de diamètre il y a 66 millions d'années à l'origine du plus grand cratère du monde, le cratère de Chicxulub (180 km de diamètre). Cette météorite pourrait être à l'origine de la disparition des dinosaures. Une importante opération de forage de ce cratère est actuellement en cours au large des côtes du Mexique. Affaire à suivre...

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1

Rétrospectivement, nous nous demandons si nous n'aurions pas dû troquer quelques temples en échange de quelques autres de ces merveilleuses piscines naturelles. Entre site culturel et site naturel, nous avouons volontiers un penchant pour ces derniers, le mieux étant bien sûr de trouver les deux en même temps.

 

DEPART - 8 MAI

PLAYA DEL CARMEN

Playa land !
Playa land !Playa land !Playa land !

Playa land !

Playa del Carmen est une ville animée de moyenne importance (environ 220.000 habitants) mais qui pousse comme un champignon, un de ceux plein de couleurs qui attire l'oeil mais auquel nous n'avons pas très envie de goûter. L'animation touristique se concentre le long de la cinquième avenue où les grandes enseignes, les boutiques de souvenirs, les bars, restaurants et boites de nuit se sont implantées en masse. L'endroit est parait-il plus branché que Cancun. Probablement... On vous laisse le soin de creuser la question.

En tout cas, la ville s'est développée de manière moins anarchique et bénéficie d'un meilleur agencement urbain qui doit probablement la rendre plus agréable à vivre.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Trajet Cancun - Playa del Carmen 

Il faut plus ou moins une heure de colectivo pour se rendre à Playa del Carmen depuis Cancun. Coût 35 pesos. La station de colectivo est située à Cancun le long de l'Avenida Tulum en face de du terminal ADO (plan dans l'article sur Cancun). Pour quelques pièces de plus, vous pouvez aussi prendre un Bus de la compagnie ADO.

Location de voiture à Playa del Carmen

Nous avons loué la voiture via le site d'Europcar pour un prix très compétitif : 140 € pour sept jours pour le modèle économique. Il y avait moins cher mais avec des compagnies moins réputées qui nous obligaient notamment à aller chercher la voiture dans des endroits beaucoup moins pratiques. L'agence Europcar et leur parking étaient situées à trois minutes à pied de notre auberge.

Où dormir à Playa del Carmen ?

- El Grand Hostal : Très bon rapport qualité/ prix pour cette auberge située dans le centre de Playa del Carmen. Grande cuisine commune, jardin avec piscine et terrasse. Les chambres privées sont à 450 pesos la nuit avec possibilité de négocier le tarif si vous restez plusieurs nuits.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1

Où manger à Playa del Carmen ? 

En s'éloignant de la cinquième avenue, il est possible de bien manger pour quelques pièces :

- Par exemple El Cahuamo calle 6 norte à l'intersection de l'avenida 10 norte : soupe, plat du jour et boisson pour 50 pesos (2,5€).

- Quelques roulottes qui proposent notamment des tacos sont situées dans le petit parc à l'angle de l'avenue Benito Juarez et de la 15 avenue nord.

- Si vous aimez les jus de fruits : Nativo qui est avant tout un restaurant (sans intérêt autre que la taille des portions par rapport au prix) propose des jus de fruits et/ou légumes frais pour un prix imbattable = 35 pesos le litre !

- Los hijos de la tostada : Bar/ restaurant à la mode dont la spécialité est la tostada, tortilla frite, sur laquelle on peut déguster des préparations froides ou chaudes et notamment des tartares de poissons plutôt bons bien que l'asaisonnement soit à revoir. Prix entre 49 et 69 pesos. 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1

 

JOUR 1 - 9 MAI

 COBA - VALLADOLID : 170 KM

 

La voiture en main, nous prenons la route en direction de la ville de Tulum, située 70 km au sud le long de la côte caraïbe. Le mauvais temps nous dissuade d'y rester plus longtemps d'autant plus que nous y repasserons nécessairement à la fin de notre boucle. Après avoir quand même mis le pied sur la plage et déjeuné un super ceviche chez El Camello (nous en reparlerons plus tard), nous reprenons la route en direction de Valladolid avec comme idée d'y dormir après avoir visité le site Maya de Cobá

Ce site est notamment connu pour sa pyramide Nohoch Mul (signifiant "haut massif" en maya), l'une des plus hautes pyramides mayas du Mexique avec 42 mètres de hauteur. Il est possible de parcourir le site en vélo, en pousse-pousse ou à pied. Pour être complètement libres et compte tenu de la faible distance (4 km environ aller retour), nous choisissons la marche (les sites ne sont pas accessibles en vélo si bien qu'il faut à chaque fois les laisser dans des parkings situés à proximité).

 

Le site de Cobá avec sa grande pyramide de plus de 40 mètres
Le site de Cobá avec sa grande pyramide de plus de 40 mètresLe site de Cobá avec sa grande pyramide de plus de 40 mètres

Le site de Cobá avec sa grande pyramide de plus de 40 mètres

Cobá était l'un des sites mayas les plus importants de la péninsule du Yucatán notamment compte tenu de sa superficie puisque la cité s'étendait sur environ 70km2. La cité aurait connu son apogée au 8ème siècle après JC, époque où on estime qu'elle devait compter 55.000 habitants. Le site aurait été occupé dès le 1er siècle avant Jésus Christ. Toutefois, la plupart des monuments visibles de nos jours furent construits entre 500 et 900 après JC, à l'époque classique de la civilisation Maya (époque située entre 250 et 900 après JC). 

Le site est assez fréquenté probablement en raison de sa proximité avec les stations balnéaires.  Nous avons apprécié la jolie vue du sommet de la pyramide et l'environnement naturel dans lequel le site est implanté. 

Aire géographique mayaAire géographique maya

Aire géographique maya

L'esprit maya nous gagne
L'esprit maya nous gagneL'esprit maya nous gagne

L'esprit maya nous gagne

Il faut compter approximativement deux bonnes heures pour visiter le site de Cobá à pied.

Cobá en vrac
Cobá en vrac
Cobá en vrac
Cobá en vrac
Cobá en vrac
Cobá en vrac
Cobá en vrac

Cobá en vrac

Peu après Cobá, nous quittons l'état du Quintana Roo pour entrer dans celui du Yucatán. C'est en fin d'après midi que nous arrivons dans la petite ville de Valladolid pour y passer la nuit.

Carte des trois états de la péninsule du Yucatán et tracé de notre itinéraire du jourCarte des trois états de la péninsule du Yucatán et tracé de notre itinéraire du jour

Carte des trois états de la péninsule du Yucatán et tracé de notre itinéraire du jour

Valladolid
ValladolidValladolid

Valladolid

Valladolid est la troisième ville de l'état du Yucatán avec environ 50.000 habitants. Cette ville réputée pour ses bâtiments coloniaux constitue une bonne base pour visiter les environs riches en cenotes et en sites mayas.

En vrac
En vrac
En vrac
En vrac

En vrac

INFORMATIONS PRATIQUES

Comment se rendre à Valladolid ?

-En voiture : prendre la route 109 depuis Tulum en direction de Coba (carrefour à l'entrée de la ville en arrivant du nord) distance Tulum - Coba : 50 km. Ensuite depuis Coba il reste 60 km pour rejoindre Valladolid via .

-Bus ADO pour Valladolid : depuis Tulum 110 pesos. 1h40.

Pour rejoindre Coba il y a des bus et des colectivos qui partent de Tulum et probablement aussi de Valladolid.

Site Maya de Cobá : 

Prix du parking pour la voiture : 50 pesos. Prix de l'entrée : 65 pesos par personne. Location vélo : 50 pesos. Temps approximatif de la visite à pied : 2-3  heures.

Autres activités à proximité :

- Chichén Itzá : situé à 40 km à l'ouest de Valladolid (voir jour 2).

- Ek Balam : site maya relativement important situé à environ 25 km de Valladolid. Nous n'avons pas eu le temps de le visiter.

- Nombreux cenote : cenote Zaci situé dans le village de Valladolid ; le cenote Oxman dans l'hacienda San Lorenzo Oxman située à trois quatre km au sud ouest de Valladolid, deux km plus loin : les cenotes Xkeken et Samula situés à proximité du village de Dzitnup à environ 6 km au sud ouest de Valladolid, l'impressionant Cenote Ik Kil à côté de Chichen Itza (environ 40 km de Valladolid) à faire tôt le matin compte tenu de la très forte fréquentation et beaucoup d'autres...  

- Rio Lagartos : Réserve naturelle qui habrite de nombreux flamants roses.

Où dormir à Valladolid ?

La Candelaria : Très bonne auberge propre et confortable avec un beau jardin avec tables et hamacs, deux cuisines (une intérieure et une extérieure), wifi, location de vélo et petit déjeuner compris. 20 € la chambre double avec sanitaires partagés et 9 € (170 pesos) le lit en dortoir. Nous avons eu un lit double très confortable dans un dortoir pour 6 personnes avec sa propre salle de d'eau (deux lits superposés et un lit double : le dortoir situé tout de suite à droite en rentrant dans l'auberge).

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1

JOUR 2 - 10 MAI

CHICHEN ITZA - MERIDA : 150 KM

 

Après une bonne nuit de repos, nous reprenons la route vers 7h du matin en direction du célèbre site de Chichén Itzá, situé à 45 kilomètres de Valladolid, à proximité du village de Pisté. l'objectif est d'arriver pour l'ouverture à 8h du matin pour éviter les groupes de touristes venus tout droit de la Riviera Maya en excursion pour la journée. Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1988, Chichén Itzá est considéré comme l'une des 7 nouvelles merveilles du monde (avec le Machu Picchu au Pérou, la Grande Muraille de Chine, Pétra en Jordanie, le Christ Rédempteur au Brésil, le Colisée en Italie et le Taj Mahal en Inde).

A gauche la Pyramide d'El Castillo, au centre une sculpture de l'un des édifices du jeu de balle et à droite le temple des milles colonnes
A gauche la Pyramide d'El Castillo, au centre une sculpture de l'un des édifices du jeu de balle et à droite le temple des milles colonnesA gauche la Pyramide d'El Castillo, au centre une sculpture de l'un des édifices du jeu de balle et à droite le temple des milles colonnes

A gauche la Pyramide d'El Castillo, au centre une sculpture de l'un des édifices du jeu de balle et à droite le temple des milles colonnes

​Chichen Itza était l'un des plus grands centres mayas de la péninsule du Yucatán. De sa très longue histoire qui commenca au 5ème siècle après JC pour s'achever plus d'un millénaire plus tard, la cité maya a conservé les empreintes des différents peuples qui y ont vécu dont les Toltèques (900 - 1200 après JC) venus du nord qui se seraient emparés de la ville au 10ème siècle. Chichén Itzá est aujourd'hui considérée comme l'une des meilleures illustatrations de cette fusion des civilisations Maya et Toltèque. Parmi les bâtiments les plus fameux et le plus emlématiques de ce mélange subsistent la célèbre pyramide dénommée El Castillo, l'observatoire dénommé Caracol, les Temples des guerriers et des mille colonnes et le grand terrain de jeu de balle.

 

La pyramide El Castillo et le terrain de jeu de balle (le plus grand de toute la mésoamérique)La pyramide El Castillo et le terrain de jeu de balle (le plus grand de toute la mésoamérique)

La pyramide El Castillo et le terrain de jeu de balle (le plus grand de toute la mésoamérique)

Après Cobá, nous sommes ravis de cette nouvelle rencontre avec le monde maya que nous avons bien fait d'effectuer tôt le matin pour éviter le grand lâché de touristes qui semble intervenir vers 11h. Bien qu'il souffre un peu de sa très grande fréquentation et de la présence massive sur le site de vendeurs ambulants, ce second site, plus majestueux et nettement mieux conservé que le premier, vaut sans aucun doute le déplacement.

Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles
Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles
Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles
Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles
Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles
Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles
Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles
Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles

Plusieurs des constructions caractéristiques du site dont l'observatoire (Caracol) dédié à l'observation des étoiles

Après trois bonnes heures de promenade, nous reprenons la route vers 11h en direction de la capitale de l'état du Yucatán.  Nous rejoignons l'autoroute qui relie Cancun à Merida au niveau du village de Pisté duquel il reste 120 km à parcourir. A peine 2km après avoir passé la zone de péage la jauge d'essence prend une couleur rouge qui indique que nous sommes sur la réserve. Nous scrutons donc la route dans l'attente de voir le prochain panneau indiquant une pompe à essence que nous ne manquons pas de voir avec effroi quelques km plus tard. Il indique 80 km ! Un second panneau indique par la même occasion que la prochaine sortie pour faire demi tour se trouve à 30 km !

Après quelques secondes d'un profond silence, probablement le temps de comparer 80 et 2 x 30 et de comprendre qu'aucune de ces deux solutions n'était bonne pour nous, la panique commence à envahir les automobilistes. Marc qui est toujours le premier à avoir une idée, qu'elle soit bonne ou mauvaise, interpelle Marion sur un ton rassurant.

- Regarde ton téléphone pour nous trouver une pompe plus proche ou une sortie pour le prochain village. On est cuit, on va tomber en panne en plein milieu de l'autoroute ! Je le savais, je l'ai lu quelque part : au Mexique, les stations d'essence sont souvent très éloignées les unes des autres... C'était donc vrai !

- T'aurais pas pu voir qu'on n'avait plus d'essence avant de prendre l'autoroute ?! grommela Marion en se saisissant de son téléphone sans manquer d'indiquer son discret mécontentement.

- Tu rigoles, je t'ai dit en sortant de Chicken machin (au lieu de Chichén Itzá !) qu'il faudrait bientôt penser à faire le plein...

Nous vous passons le reste des détails de cette pénible histoire entre les hésitations pour continuer dans le même sens, refaire le trajet en marche arrière sur 10km, traverser le terre plein central à un endroit où la végétation et les infrastructures en travaux semblaient plus ou moins le permettre. Finalement, pour ne pas risquer d'enchaîner les conneries, nous décidons de poursuivre jusqu'à l'embrenchement permettant de faire demi-tour afin de tenter d'aller le plus loin possible sur le trajet du retour en direction de la station essence. Celle-ci était située dans le village de Pisté, six ou sept km après la sortie de l'autoroute. L'idée devait être la suivante, si la réserve ne suffisait pas à aller à la station, Marc marcherait jusqu'à la pompe pour ramener une bouteille d'essence permettant de nous sortir d'affaire. Après tout, c'est bien de sa faute ! Le plus important est de quitter l'autoroute dont les bandes d'arrêt d'urgence sont parfois trop minces pour y garer une voiture en sécurité.

Nous éteignons la climatisation tout en gardant les fenêtres fermées (pour l'aérodyamisme !) et nous lançons, les mains moites et cripsées sur le volant, à l'assault des 70 km qu'il nous reste à parcourir à une vitesse économe d'environ 80km/h (2500 tr/mn). Et, au-delà de nos espérances, nous arrivons jusqu'à la station essence. Nous avons eu très chaud (dans les deux sens du terme), avons dû payer deux fois l'autoroute et perdu une heure pour ne retrouver au point de départ. On ne nous y prendra plus !

Comme si cela n'était pas suffisant, le pompiste a essayé de nous arnaquer en nous faisant croire qu'on lui avait donné un billet de 50 pesos au lieu d'un billet de 500 pesos pour payer les 400 et quelques pesos du plein d'essence. Après avoir payé avec un second billet de 500, refait le compte de l'argent qu'il nous restait depuis notre dernier retrait et ruminé quelques instants, nous sommes revenus voir le saligaud déterminés à récupérer notre argent. Notre humeur et plus certainement la présence à proximité d'un poste de police l'a contraint en quelques secondes à nous rendre le billet ainsi qu'à nous raconter sa version de l'histoire selon laquelle ce billet était tombé de notre voiture au moment où nous avions redémarré... La liasse de billets de 500 de laquelle il a sorti notre billet (à côté de sa caisse habituelle) avait elle aussi probablement était récupérée par terre après le départ d'une grosse voiture... Le meilleur dans cette histoire c'est que nous avons conservé son billet de 50 pesos en plus de notre billet de 500 que nous venions de récupérer !

La vérité nous importe peu, pas plus qu'aller le dénoncer au poste de police et risquer une seconde arnaque. Il est temps de revenir sur l'autoroute pour Merida que nous payons une troisième fois !

 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 1

Mérida fait partie des villes les plus peuplées du Mexique avec presque un million d'habitants. Elle fût fondé en 1542 sur le site d'une ancienne cité maya par un conquistador espagnol dénommé Fransisco de Montejo. La ville a conservé en son centre une grande partie son architecture coloniale datant pour l'essentiel des 18 et 19ème siècles.

La Casa de Montejo, résidence du conquistador et de sa famille (1549) et la cathédrale San Idelfonso (1598)La Casa de Montejo, résidence du conquistador et de sa famille (1549) et la cathédrale San Idelfonso (1598)

La Casa de Montejo, résidence du conquistador et de sa famille (1549) et la cathédrale San Idelfonso (1598)

Certains des premiers bâtiments de la ville sont mêmes toujours debout comme la Cathédrale San Idelfonso et la Casa de Montejo, tous deux construits au 16ème siècle en partie à l'aide de matériaux prélevés sur les anciennes pyramides de la cité maya qui furent détruites par les espagnols.

 

El Paseo Montejo, les Champs Elysées de Merida !
El Paseo Montejo, les Champs Elysées de Merida !
El Paseo Montejo, les Champs Elysées de Merida !
El Paseo Montejo, les Champs Elysées de Merida !
El Paseo Montejo, les Champs Elysées de Merida !

El Paseo Montejo, les Champs Elysées de Merida !

Merida garde également les traces d'un passé opulent lié notamment au commerce du sisal avec ses maisons de riches propriétaires datant de la fin du 19ème et du début du 20ème siècle, situées le long de l'avenue principale (Paseo Montejo). Comme on peut l'observer sur les photos ci-dessus, certaines de ces maisons ont été construites sur la base de plans français de cette même époque. La plupart d'entre elles habritent aujourd'hui des musées, des banques et même un café Starbuck's ! 

Merida est une belle ville vivante dans laquelle nous serions volontiers restés plus longtemps pour aller au-delà des apparences qui nous ont en tout cas déjà beaucoup séduites.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Comment se rendre à Chichen Itza puis à Merida ?

-En voiture :

Valladolid - Pisté (Chichen Itza) : 50 km via l'autoroute qu'il faut rejoindre au nord de Valladolid. Possible également de prendre la route 180 qui rejoint le site de Chichen Itza depuis le centre de Valladolid. Pisté - Merida : 120 km. 92 pesos à payer à l'entrée de l'autoroute. L'autoroute 180D relie ces trois villes. Il est possible d'emprunter la route ordinaire qui longe l'autoroute.

-En bus :

Pour se rendre à Chichen Itza en transport public, jeter un oeil sur le site internet de Chichen Itza qui semble comprendre toutes les informations nécessaires.

Bus ADO pour Merida : 2h de temps et 170 pesos depuis Valladolid, 4h et 400 pesos depuis Cancun, 4h et 300 pesos depuis Tulum, 5h et 410 pesos depuis Playa del Carmen. Nombreux départ chaque jour depuis chacune de ces villes.

Site Maya de Chichen Itza :

Prix de l'entrée : 232 pesos par personne. 30 pesos pour le parking. Il faut compter au moins 3h pour visiter le site.

Où dormir ?

Nomadas hostel : l'une des meilleures auberges que nous ayons rencontrée. Grands espaces communs extérieurs notamment autour d'une belle et grande piscine. Cuisine et sanitaires communs propres. Wifi, parking, petit déjeuner compris (fruits frais, céréales, lait, thé, café, pain, confiture), cours gratuits de cuisine, yoga et salsa. Bon emplacement à 5 pâtés de maison au nord de la place centrale. Prix du lit en dortoir : 180 pesos et chambre sans salle d'eau à partir de 270 pour une personne et 390 pour deux personnes. Ils louent aussi deux appartements à 2000 pesos la semaine.

Nomadas HostelNomadas HostelNomadas Hostel

Nomadas Hostel

- Hostal Zocalo : Nous avons entendu beaucoup de bien de cette auberge très bien située dans une belle maison coloniale qui donne sur la place centrale. Les petits déjeuners y seraient excellents et très copieux. Cuisine commune. Wifi. Même gamme de prix que Nomadas ci-dessus (un poil moins cher encore).

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article