Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beyond Borders

Travel blog

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Cette troisième et dernière partie couvre les trois derniers jours de nos aventures mexicaines dans la péninsule du Yucatán, du 13 au 15 mai 2016. Nous commençons à prendre un sérieux retard dans nos publications, probablement signe d'une certaine acoutumance au farniente tropical. Pourtant au moment de la rédaction de ces quelques lignes (19 juin) nous avons abandonné les plages (ou presque) au profit des belles villes coloniales de San Cristobal et Oaxaca au Mexique et de Antigua au Guatemala. Cet enchainement de lieux est parfois source de confusions dans nos esprits, mais promis, il n'y en aura aucune dans ces lignes. Revenons à nos moutons, la péninsule du Yucatán, la mer des caraïbes et Calakmul...

JOUR 5 - 13 MAI

CALAKMUL - BACALAR : 240 KM 

 

CALAKMUL

Le réveil sonne à 6h ce matin du 13 mai. Il y a une bonne heure de route et nous voulons être les premiers à parcourir le site de Calakmul qui ouvre ses portes à 8h. Nous partons à 6h40 après avoir mangé les quelques bananes et noisettes achetées la veille à l'épicerie située juste en face. Pour midi, nous avons trouvé deux boites de thon et trois tomates. Si l'on veut bien manger, mieux vaut prévoir de faire quelques courses à l'avance.

Il faut compter environ une heure pour parcourir les presque 60 km qui séparent le site de la route 186Il faut compter environ une heure pour parcourir les presque 60 km qui séparent le site de la route 186Il faut compter environ une heure pour parcourir les presque 60 km qui séparent le site de la route 186

Il faut compter environ une heure pour parcourir les presque 60 km qui séparent le site de la route 186

C'est parti pour 4 heures de promenade en pleine jungle de 8h à 12hC'est parti pour 4 heures de promenade en pleine jungle de 8h à 12h

C'est parti pour 4 heures de promenade en pleine jungle de 8h à 12h

Ce site dont les vestiges sont remarquablement bien conservés est situé dans les profondeurs de la forêt tropicale, sur un promontoire naturel qui s'élève au dessus des plaines environnantes. La frontière du Guatemala se trouve environ 35 km plus au sud. Les archéologues y auraient recensé les vestiges de plus de 6.500 structures mayas. 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Trois itinéraires différents sont proposés dont le court, le moyen et le plus long que nous avons choisi. Il nous a fallu environ 4 heures pour le parcourir en prenant le temps de se perdre, d'examiner la plupart des bâtiments et de monter sur quasiment toutes les ruines dont les deux grandes pyramides désignées comme étant les structures I et II. C'est du haut de ces dernières qu'on prend la mesure des centaines de milliers d'hectares de forêt tropicale qui entourent la cité maya. Cet environnement naturel sauvage a fait l'objet d'une mesure de classement en 1989 afin d'en assurer la protection. Il est connu sous le nom de réserve de biosphère de Calakmul et comprend plus de 7.200 km2 de terrain.

Le site maya est lui-même inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

Seuls sur le toit des pyramides entourés de km de forêts, le Guatemala à portée de vue.
Seuls sur le toit des pyramides entourés de km de forêts, le Guatemala à portée de vue.Seuls sur le toit des pyramides entourés de km de forêts, le Guatemala à portée de vue.
Seuls sur le toit des pyramides entourés de km de forêts, le Guatemala à portée de vue.

Seuls sur le toit des pyramides entourés de km de forêts, le Guatemala à portée de vue.

Calakmul était une puissante cité maya qui a régné au cours de la plus grande partie de la période classique (période qui correspond à l'apogée de la civilisation maya entre 200 et 900 après JC) sur un royaume (dit Royaume de la tête de serpent) étendu qui aurait compté à l'époque de son apogée (au 7ème siècle) 1,75 millions d'habitants sur une superficie de 13.000 km2. A elle seule, la cité aurait eu jusqu'à 50.000 habitants et couvrait une superficie d'environ 70 km2.

Au-delà de cette période glorieuse, Calakmul était déjà une cité importante à l'époque préclassique. Elle fut habitée pendant plus d'un millénaire et constitue ainsi un témoignage important de l'évolution de la population maya.

On se prend vite pour Indiana Jones, seuls au milieu de ces ruines mayasOn se prend vite pour Indiana Jones, seuls au milieu de ces ruines mayas

On se prend vite pour Indiana Jones, seuls au milieu de ces ruines mayas

Calakmul est connue pour la rivalité séculaire que cette cité a entretenu depuis le 6ème siècle avec celle de Tikal autre grande puissance maya située au nord de l'actuel Guatemala.

Calakmul, tout comme Tikal, connut un déclin rapide au IXème et Xème siècles avant d'être abandonnée et engloutie par la jungle.

La cité fut "redécouverte" en 1931 par un explorateur et biologiste américain mais il a fallu attendre plus d'un demi-siècle pour que les fouilles commencent dans les années 1980. Aujourd'hui, seule une petite partie du site a été dégagée et seuls quelques bâtiments ont été consolidés ou restaurés. Situé au coeur de l'immense réserve de biosphère de Calakmul, le site reste très isolé et à l'abri du tourisme de masse. Mais pour combien de temps encore ?

 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

INFORMATIONS PRATIQUES

Comment se rendre à Calakmul ?

Depuis Conhuas, (voir jour 4 y compris pour l'hébergement à proximité) : prendre le chemin qui tourne à droite quelques centaines de mètres après la sortie du village. Il y a environ une heure (à condition quand même de dépasser d'un peu la limite de 30 km/h qui est imposée sur cette route) de route pour parcourir les 50-60 km qui séparent le site de la route 186. La route est parfois étroite quand le chauffeur d'en face prend trop ses aises. Elle est aussi parfois un peu cabossée mais globalement le trajet n'est pas inconfortable même avec une petite voiture.

Sans voiture, tentez le stop si vous avez de la chance avec les quelques voitures qui passent (le site est peu fréquenté) ou prenez un taxi pour environ 1000 pesos depuis Xpujil (aller-retour plus attente du taxi pendant le temps de la visite). A priori pas de transport en commun pour s'y rendre. Il y a trop peu de monde.

Prix : 177 pesos par personne au total. Cette somme comprend plusieurs composantes à payer en deux fois dont une fois à l'entrée du chemin et une seconde à l'entrée du site. Il y a un troisième point de contrôle avec une barrière une fois passé le premier tiers du chemin mais nous n'avons rien payé à ce niveau. Il est préférable de se munir d'une plan du site avant de venir. Ils en ont à l'entrée moyennant quelques pièces mais il est très sommaire. Prendre aussi de l'eau et à manger, il n'y a aucune boutique sur place. Pour prendre connaissance du site avant de s'y rendre voir par exemple le site de l'INAH.

Autre site à proximité : Balamkú. Ce petit site nous a été vivement recommandé pour sa frise en stuc unique en son genre, dite frise de l'univers. Le site est accessible depuis Conhuas à environ 4 km.

Plans d'accès à CalakmulPlans d'accès à Calakmul

Plans d'accès à Calakmul

 

BECÁN

Nous quittons Calakmul vers 12h et rejoignons la route 186 une heure plus tard en direction de Bacalar situé 180 km plus loin. En cours de route, visite expresse du site maya de Becán.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Becán est situé à 10 km environ à l'ouest de la petite ville d'Xpujil dans l'état de Campeche. Le site, perché sur un promontoire rocheux, était entouré de douves. La présence de tels fossés défensifs semble être un cas unique dans le monde maya. Elle témoigne probablement d'une importante activité guerrière entre cette cité et d'autres cités de la région. 

Becán fut habitée dès le 6ème siècle avant J.-C. et atteint son apogée entre 600 et 800 de notre ère. Elle fût la capitale économique politique et religieuse de la région connue aujourd'hui sous le nom de Rio Bec. Elle fût abandonnée au 13ème siècle.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

INFORMATIONS PRATIQUES

Site de Becán : 

Accès : Le site est indiqué sur la route 186, moins de 10 km avant d'arriver à la ville d'Xpujil. Le site est donc facilement accessible en taxi depuis cette dernière. Il est possible de loger à Xpujil qui compte quelques hôtels. 

Prix : 55 pesos

Temps de visite : entre une et deux heures

Autres sites à proximité de Xpujil :

Xpuhil (1 km) et Chicanná (12 km).

JOUR 6 - 14 MAI

BACALAR - TULUM : 340 KM

 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Nous quittons Becán vers 15h30, puis, peu après, l'état de Campeche pour rentrer dans celui du Quintana Roo. Nous arrivons à Bacalar deux heures plus tard, en fin d'après midi. La route est belle et très peu fréquentée comme depuis notre départ de Playa del Carmen cinq jours plus tôt. Il faut quand même faire attention aux "Topes", petits dos-d'âne drôlement efficaces qui envahissent les routes et qu'il faut passer au pas sous peine d'abandonner en chemin une partie de sa voiture et quelques vertèbres ! Ces topes qui vous obligent à passer à petite vitesse sont l'occasion pour les villageois de vous proposer d'acheter quelques boissons, fruits ou objets en tout genre. S'il est parfois difficile de trouver de l'essence, on ne risque pas de manquer de cacahuètes !

BACALAR

Bacalar est une petite ville d'environ 11.000 habitants située sur les rives de la lagune éponyme, à 40 km de Chetumal, la capital de l'Etat du Quintana Roo, riveraine du Bélize.

A petite ville, petite visite. Pour pouvoir boucler notre tour et rendre la voiture à temps sans squeezer Tulum, nous n'avons que peu de temps à consacrer à Bacalar et à sa lagune d'autant plus que nous voulons pouvoir dormir à Tulum le 14 pour pouvoir visiter les ruines dès l'ouverture et éviter la foule que nous supposons énorme dans ce lieu si connu, qui plus est, un dimanche.

Il y a pire, nous n'avons pas envie de passer à côté de la côte caraïbe sud sans piquer une rapide tête dans ses superbes lagons. Il nous faudra donc trouver un moment dans l'après midi du 14 pour faire un petit crochet par Mahahual.

Notre expérience lagunaire s'est donc limitée à la soirée du 13 et la mâtinée du 14. Elle aurait quand même bien mérité un peu plus d'égard surtout quand quand on pense à la semaine entière passée entre Cancún et Isla Mujeres.

 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

La lagune de Bacalar est la plus importante des lagunes du sud du Quintana Roo avec ses 42 km de long sur 2 km de large. Elle constitue la principale attraction touristique de la ville qui reçoit en 2007 le label de "village magique" (Pueblo Mágico est un label délivré par le ministère du tourisme, créé en 2001 pour valoriser diverses petites localités en raison de leur richesse naturelle, culturelle ou historique) notamment pour promouvoir le tourisme et attirer les investisseurs.

 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Les eaux transparentes de cette lagune lui donne des airs de paradis tropical. On la qualifie de "laguna de los siete colores" (lagune aux sept couleurs). Ses tons passent du bleu turquoise au vert émeraude et du bleu ciel au bleu marine selon la profondeur et le moment de la journée.

Forteresse San Felipe de BacalarForteresse San Felipe de Bacalar

Forteresse San Felipe de Bacalar

Au 17ème siècle, Bacalar était constamment attaquée par des pirates anglais, français et néerlandais si bien que les espagnols décidèrent de fortifier la ville et d'ériger sur les rives de la lagune le Fort de San Felipe de Bacalar qui fût terminé en 1729. Aujourd'hui, le fort abrite un musée de la piraterie.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Une atmosphère paisible règne sur ce petit village ensoleillé qui constitue une alternative reposante aux autres destinations balnéaires du Quintana Roo. Nous y reviendrions avec beaucoup de plaisir.

INFORMATIONS PRATIQUES :

 

Où dormir à Bacalar ?

- Pata de Perro : Pour notre seule nuit nous avons eu de la chance de trouver une très belle auberge sur la place du village, à gauche quand on regarde la lagune et le fort. 510 pesos pour une très belle chambre avec un grand lit double, un lit simple, climatisation, serviettes... Belle cuisine et salle de douche commune. Très propre. Il y a moins cher ailleurs (surtout si l'on est seul) mais les prestations ne sont probablement pas au même niveau. Nous n'avons pas eu beaucoup de temps à consacrer à cette recherche. 

Certaines auberges donnent directement sur la lagune : Casa tortuga ou le Green Monkey mais semblent souffrir d'un léger manque d'hygiène (nous l'avons vérifié par nous même pour Casa Tortuga).

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Où manger/ boire un verre à Bacalar ?

Christian's Tacos : calle 18 entre l'avenida 7 et 9. Bons tacos.

Los Aluxes : Hôtel-restaurant-bar situé sur les rives de la lagune et qui dispose d'installations bien pensées sur cette dernière (photos ci-dessous). Il faut consommer pour un minimum de 150 pesos par personne pour rester profiter des lieux.

Galeon Pirata : pour sortir le soir. Calle 32.

Autres activités à proximité :

- Les sites mayas de DzibanchéKinichná et Kohunlich.

- Le Cenote Azul : un cenote dans la lagune de Bacalar. L'eau de la lagune est tellement belle que nous n'avons pas eu envie d'y aller pour notre seule journée à Bacalar. Les gens rencontrés sur place ne nous y ont pas incités non plus !

Bar - restaurant los AxulesBar - restaurant los Axules

Bar - restaurant los Axules

MAHAHUAL

Après un trop court séjour à Bacalar, nous reprenons la route en direction du Tulum, dernière étape de notre circuit. Sur le trajet, nous faisons une halte de quelques heures dans le village de Mahahual, situé à 100 km de Bacalar, sur la côte caraïbe. 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Cet ancien village de pêcheur, ravagé à 80% par l'ouragan Dean en 2007, est devenu une station balnéaire pour les touristes désirant rester à l'écart de l'agitation de la Riviera Maya. Sa magnifique plage de sable blanc est protégée par une barrière de corail ce qui en fait un endroit idéal pour la baignade. Mahahual est située à proximité (30km au large) de la réserve de Biosphère Banco Chinchorro, le plus grand récif corralien du Mexique appartenant à la barrière de récifs méso-américaine (la deuxième plus grande au monde après celle d'Australie). 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Le peu de temps que nous avons passé ici, nous avons apprécié le cadre paradisiaque et surtout la tranquillité de l'endroit où les infrastructures touristiques restent encore peu développées. 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

JOUR 7 - 15 MAI

TULUM - PLAYA DEL CARMEN : 70 KM

 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Après une longue journée à brûler au soleil entre Bacalar et Mahahual, nous arrivons à Tulum de nuit, vers 21h. Il est un peu trop tard pour avoir le temps de trouver la meilleure auberge d'autant plus que les deux premières que nous visitons affichent complètes. Normal, nous sommes samedi soir et même en saison creuse, Tulum reste une destination prisée y compris pour les mexicains. Après une bonne heure de recherche, nous posons nos sacs chez les hippies au MayaYoga Hostel, le long de l'avenue de Tulum, cette belle quatre voies qui traverse la ville en son centre. Une chose est sûre, on ne vient pas à Tulum pour apprécier la qualité de son architecture urbaine sauf à être amateur de celle des aires d'autoroute ! Et, quitte à visiter la ville, autant le faire de nuit, vous pourrez apercevoir entre deux éblouissements provoqués par les feux des voitures, les lumières tamisées des quelques commerces qui guideront vos yeux vers des intérieurs parfois assez soignés.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Architecture et aménagement urbains mis à part, Tulum possède bien des atouts, un magnifique site maya en surplomb des eaux turquoises de la mer des caraïbes, des cenotes qui comptent parmi les plus beaux de la péninsule, et un littoral d'une beauté exceptionnelle.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Le revers de la médaille c'est une très forte affluence touristique qui donne à Tulum des airs de parc d'attraction.  Le syndrôme Riviera Maya, encore lui... Comme Playa del Carmen, les limites urbaines de Tulum sont chaque jour repoussées pour faire face à l'explosion de sa population (540 habitants en 1980 et 30.000 aujourd'hui) et des nouveaux projets immobiliers et commerciaux. Le littoral est quand même nettement mieux préservé et les infrastructures hotellières beaucoup mieux intégrées au paysage que chez ses deux grandes soeurs du nord. Pourvu que ça dure.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

La fondation de la cité maya remontrait au 6ème siècle après J-C même si la majeure partie des vestiges visibles de nos jours sont postérieurs au 13ème siècle (période post-classique). Contrairement à la plupart des importantes cités mayas qui furent abandonnées entre le IX et le Xème siècle, Tulum était encore habitée à l'époque de l'arrivée des conquistadors espagnols. Elle aurait notamment eu un rôle stratégique au regard du commerce péninsulaire avant d'être à son tour abandonnée au cours du XVIème siècle.

Aujourd'hui, Tulum est l'un des sites mayas les plus connus au monde. Il est le troisième site archéologique le plus visité du Mexique après Teotihuacan et Chichen Itzá. La raison de son succès tient à l'emplacement exceptionnel sur lequel il a été édifié, sur un promontoire rocheux, face à la mer turquoise des caraïbes.

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

INFORMATIONS PRATIQUES

Comment se déplacer ?

Pour venir visiter Tulum il est préférable d'utiliser un moyen de transport puisque la ville de Tulum, les ruines et la plage ne sont pas situées au même endroit. Par exemple de l'extrémité est de la ville, il y a un peu moins de 3 km pour rejoindre le site Maya. De ce dernier, il faut encore 700 mètres pour rejoindre le premier accès public à la plage. Compte tenu des faibles distances, le vélo pourrait constituer un bon moyen de transport. Il est facile d'en louer depuis la ville ou son hôtel. 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Où dormir à Tulum ? 

- MayaYoga Hostel : Ambiance hippie-zen pour cette auberge située sur l'avenue principale de Tulum.  Elle dispose de quelques chambres privées spacieuses, propres et confortables. En revanche, les dortoirs et espaces communs sont assez moyens. Les prix sont variables en fonction de la saison touristique. Nous avons payé 450 pesos (nous étions en basse saison). Très correct mais il y a certainement bien mieux.

- Pancho Villa Tulum : Camping et jolies cabanas idéalement situées au bord de la plage de Tulum et à proximité des ruines (voir "plage publique" sur le plan ci-dessus). L'établissement dispose également d'un bar/ restaurant. Très bons cocktails avec des fruits frais. Prix : 700 pesos pour une cabanas.  

Où Manger à Tulum ?

- El Camello : Ce restaurant est une très bonne adresse pour les amateurs de ceviche. Les plats sont préparés avec des produits frais (poissons, crevettes, poulpes etc) et les portions sont très généreuses (un grand ceviche est amplement suffisant pour deux personnes, prix : 120 pesos).

Notre chambre au MayaYoga Hostel ; ceviche et coctel de poisson au CamelloNotre chambre au MayaYoga Hostel ; ceviche et coctel de poisson au Camello

Notre chambre au MayaYoga Hostel ; ceviche et coctel de poisson au Camello

Les ruines mayas :

65 pesos. Horaires : 8h - 17h. Accès depuis le sud par la petite route qui longe la plage. Se garer sur le bas-côté s'il y a encore de la place puis il faut encore marcher un petit kilomètre. Il y a un autre accès plus au nord depuis la route principale n° 307 qui mène à Playa del Carmen de laquelle part une petite route qui rejoint le site maya. De ce côté là il y a un parking payant et gardé. La seule chose importante est d'arriver dès l'ouverture avant que le site ne soit engorgé. Deux heures suffisent pour visiter ce site de petite taille. Depuis le site il est possible d'accèder à la plage que l'on voit sur les photos ci-dessus.

A voir à proximité :

La réserve de biosphère de Sian Ka'an située au sud de la zone hôtelière de Tulum. Elle est inscrite sur la liste du patimoine mondiale de l'UNESCO. Pas d'avis, nous ne l'avons pas visitée.

CENOTES DOS OJOS

Avant de rentrer à Playa del Carmen, nous faisons une halte aux Cenotes Dos Ojos

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

Les deux cenotes (dos ojos = les deux yeux) sont reliés entre eux par des grandes cavités souterraines. Il est possible de faire de la plongée en bouteille pour visiter les caves et nager d'un cenote à l'autre. Nous nous sommes contentés de patauger avec nos masques. 

Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3
Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3Tour du Yucatán en 7 jours - Partie 3

INFORMATIONS PRATIQUES

Comment s'y rendre ?

Depuis Tulum, prendre la route 307 en direction de Playa del Carmen et s'arrêter 15km plus loin là où les panneaux indiquent l'emplacement de ce cenote.

Prix : 200 pesos par personne.

***********

Après avoir parcouru environ 1500 km au cours desquels nous avons visité 6 sites mayas, 6 villes, quelques cenotes et plages, nous achevons notre tour du Yucatán. Il fût expéditif mais néanmoins instructif. 7 jours nous ont par exemple suffit à savoir que nous ne retournerons pas plus à Cancún qu'à Playa del Carmen, que nous aurions envie de revenir découvrir avec plus de temps la côte de la péninsule située entre tulum et la frontière du Belize ainsi que l'ile d'Holbox et que la saison basse est vraiment le meilleur moment pour venir profiter du Yucatán, de ses belles villes coloniales et de ses temples que nous avons eu la plupart du temps presque rien que pour nous. En bref, il nous a semblé que si nous n'habiterions pas dans cette région du Mexique, elle n'en constitue pas moins une bonne destination de vacances notamment pour profiter de ses impessionants vestiges mayas et du très beau littoral de la côte caraïbe.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article