Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beyond Borders

Travel blog

Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

 

Après Palenque, notre deuxième destination dans l'Etat du Chiapas est la belle ville coloniale de San Cristobal de las Casas. De nombreux voyageurs qui ont croisés notre route nous en ont fait l'éloge tout comme Antigua Guatemala au Guatemala que nous rejoindrons quelques jours plus tard. Nous sommes donc emballés à l'idée de visiter cette ville qui attire un nombre croissant de voyageurs d'année en année en même temps que de nombreux investisseurs et entrepreneurs de toute nationalité. San Cristobal semble avoir le vent en poupe.

Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

Dès nos premiers pas dans la ville, nous sommes séduits par son architecture, certes relativement modeste par rapport à d'autres villes coloniales, mais très homogène et colorée, ses rues piétonnes, étroites et pavées et son ambiance décontractée et raffinée. 

Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

San Cristobal est située à 2120 mètres d'altitude, entourée d'une importante chaîne de montagnes. La plus grande partie de l'année, le climat y est très agréable, relativement chaud la journée et plus frais la nuit. La climatisation n'est ici jamais nécessaire, pas plus que le chauffage. La température moyenne annuelle est de 15°C (contre 12° à Paris par exemple) et les précipitations annuelles sont de presque 600 mm concentrées entre mai et septembre (contre 650 mm à Paris étalés tout au long de l'année).

 

Etat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

La ville fut la capitale de l'Etat du Chiapas de 1824 à 1892 avant de céder la place à Tuxla Guieterrez. Si la ville est longtemps restée isolée du tourisme jusque dans les années 1970, elle connaît depuis quelques années un véritable essor dû notamment à la richesse de son patrimoine préhispanique avec les sites de Palenque, Bonampak et Yaxchilan ou à ses sites naturels comme les cascades d'Agua Azul. San Cristobal, l'une des plus anciennes villes coloniales, fondée en 1528, fût naturellement intégrée aux principaux circuits touristiques régionaux.

Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

Et pourtant, San Cristobal est située dans l'Etat le plus pauvre du Mexique et reste le berceau d'une importante population indigène descendante des mayas qui a su conservé ses traditions. Cette dernière est le plus souvent démunie, vivant sans électricité, ni eau potable. Ces indiens du Chiapas vivent essentiellement d'agriculture et d'artisanat (tissus, vêtements brodés, couvertures, étoles etc...) qu'ils viennent vendre en ville.

Le Chiapas dispose néanmoins d'importantes richesses naturelles (cet Etat est notamment le premier producteur de café du Mexique lui-même huitième producteur mondial) mais ces dernières sont détenues par une minorité de riches propriétaires. La région produirait en outre une part significative de l'énergie électrique du pays avec ses 7 centrales hydroélectriques et disposerait d'importants gisements de pétrole (6% du pétrole brut produit au Mexique) et l'une des plus grandes réserves de gaz naturel du pays (23% du gaz naturel produit au Mexique).

Il est préférable de rester discret pour prendre en photo les indigènes qui n'apprécient pas qu'on les prenne en photo

Il est préférable de rester discret pour prendre en photo les indigènes qui n'apprécient pas qu'on les prenne en photo

On comprend pourquoi la région où est né le mouvement zapatiste constitue un terrain fertile à la révolte sociale. Derrière son apparente sérénité, la ville et la région recèlent des tensions qui se traduisent par des manifestations fréquentes, parfois violentes et par une présence policière et militaire importante. Nous en avons été témoins non pendant la petite semaine que nous avons passé à San Cristobal mais en quittant la ville pour rejoindre le Guatemala. Nous y reviendrons plus tard.

Etonnamment, l'essor touristique de San Cristobal n'aurait pas été contrarié par ces conflits locaux. Il semblerait au contraire qu'il en ait profité au point que ces rivalités soient perçues comme une ressource pour l'industrie touristique notamment depuis le soulèvement de l'armée Zapatiste, le 1er janvier 1994. La solidarité témoignée à travers le monde par de nombreux sympathisants à l'attention du mouvement Zapatiste aurait notamment créé une forme de tourisme politique encadré par de nombreuses ONG et entretenu par le discours fédérateur du charismatique sous commandant Marcos faisant du conflit chiapanèque un symbole de la résistance au modèle libéral dominant et plus généralement à l'oppression.

Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

L'esprit altermondialiste qui anime cette ville attire une foule de petits artisans, musiciens, peintres, rêveurs et anticonformistes en tout genre qui finissent par y prendre racine. Il se traduit par un mode de vie local parfois alternatif, en tout cas empreint d'animations culturelles. La ville compte notamment de nombreux centres culturels, musées, cinémas où l'on diffuse des documentaires politiques et des films d'art et d'essai, centres de yoga, boutiques et restaurants bios, végétariens...

Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

Au nord de la ville se trouvent le marché municipal et le marché artisanal, tous deux, point de rencontre quotidien des citadins et des villageois indigènes. Le premier situé 200 mètres au nord de l'Eglise Santo Domingo est un vrai labyrinthe et se compose d'une partie couverte et d'une partie extérieure. On y trouve de la viande, du poisson, du frômage, des fruits et légumes et des petits stands pour manger local et pas cher.

Eglise Santo Domingo et son marché artisanal attenant
Eglise Santo Domingo et son marché artisanal attenantEglise Santo Domingo et son marché artisanal attenantEglise Santo Domingo et son marché artisanal attenant

Eglise Santo Domingo et son marché artisanal attenant

Le second plutôt réservé aux touristes est attenant à l'Eglise Santo Domingo. On y trouve des textiles, des vêtements brodés à la main, des bijoux, des objets en cuire et même des petites poupées encagoulée à l'effigie du commandant Marcos !

Tout est bon dans le cochon au Mercado Jose Castillo Tielemans au nord de la vieille ville
Tout est bon dans le cochon au Mercado Jose Castillo Tielemans au nord de la vieille villeTout est bon dans le cochon au Mercado Jose Castillo Tielemans au nord de la vieille ville

Tout est bon dans le cochon au Mercado Jose Castillo Tielemans au nord de la vieille ville

Etat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las Casas
Etat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

Nous avons beaucoup aimé les quelques jours passés à San Cristobal du 21 au 25 mai. Les conditions très favorables de notre hébergement y sont sans doute pour quelque chose. Mais, nous ne croyons pas nécessairement avoir eu de la chance. Il semble régner une certaine exigeance ici que l'on ne retrouve pas nécessairement ailleurs, une attention aux bonnes et belles choses. On est loin, très loin des attrapes couillons de la Riviera Maya et pour beaucoup moins cher. Nous y avons également très bien mangé dans la rue, au marché ou dans les quelques petits restaurants que nous avons testés.

Notre programme nous a contraint à nous échapper plus tôt que nous l'aurions souhaité mais la cause en valait la peine puisque nous partions pour le Guatemala.

INFORMATIONS PRATIQUES

Ci-dessous, la carte de la ville avec l'indication de quelques centres d'intérêt.

 

Où dormir à San Cristobal ?

- Posada Ganesha : Jolie auberge disposant d'un jardin et d'une salle de yoga (des cours sont dispensés deux fois par jour du lundi au vendredi). Coin salon/ cuisine agréable, les chambres aux murs colorés sont propres et donnent sur le jardin. Prix : 350 pesos pour une chambre privée sans sdb. 

- Posada del Abuelito : Incontestablement la meilleure auberge depuis le début de notre voyage. Cette superbe petite maison coloniale a entièrement été restaurée et décorée avec soin par son propriétaire qui en a hérité de son grand père. Excellent rapport qualité/ prix, elle a d'ailleurs reçu en 2013 le titre de meilleure auberge au Mexique. Il y a des chambres de différentes tailles et des dortoirs. Prix : 260 pesos pour une chambre privée sans sdb. Petit déjeuner copieux inclus. 

Etat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

Où manger à San Cristobal ?

- Pollos a la lleña : petit restaurant où la spécialité est le poulet rôti à la broche. Le poulet mariné, est péparé et cuit sur place, un régal ! Il est possible de prendre à emporter ou de manger sur place accompagné de divers légumes et d'une boisson. Prix : 80 pesos (4€) le 1/2 poulet (photo de notre repas ci-dessous), 145 pesos le poulet entier.

Etat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

- Taqueria et Mezcaleria Bendita : c'est dans ce petit restaurant central mais à l'écart de l'animation des rues piétonnes que nous avons mangé l'un des meilleurs tacos de notre séjour au méxique. Très bon ceviche. Les plats sont généreux et très bien préparés. Service pas très chaleureux. 

Ceviche de pescado et tacos de arrachera (boeuf)Ceviche de pescado et tacos de arrachera (boeuf)

Ceviche de pescado et tacos de arrachera (boeuf)

Oh La La : On a croisé plusieurs boulangeries / pâtisseries françaises depuis notre arrivée au Costa Rica trois mois plus tôt. On avait à chaque fois l'impression qu'elles s'étaient installées à l'étranger pour toucher un public moins exigeant. On est très loin de cette impression avec Oh La La qui est de loin la meilleure que nous ayons essayée. Elle peut représenter avec fierté ce pan du patrimoine culinaire français au Mexique.

Etat du Chiapas - San Cristobal de las CasasEtat du Chiapas - San Cristobal de las Casas

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jourdain 05/07/2016 19:43

Vos photos sont des oeuvres d'art! Et pour le texte, vous avez trouvé le ton juste. L'émotion est contenue, pas de superlatifs, la part d'imagination du lecteur est respectée, comme ses idées. Bravo, on prend un plaisir gourmand à vous suivre!

Marion & Marc 08/07/2016 04:19

Merci pour ces trop beaux compliments !