Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beyond Borders

Travel blog

Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite

Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite

Après nos deux jours à Puerto Escondido, nous prenons la route du village de Mazunte situé à une heure de route en direction de l'est.

L'heure du trajet est mise à profit pour trouver une auberge dans notre Lonely Planet qui conseille notamment la Posada del Arquitecto, pour son originalité et son emplacement idéal, sur la plage. Si ce guide est nul pour les restaurants, il est plus sérieux pour les auberges.

L'auberge n'est pas très difficile à trouver. D'ailleurs, rien n'est très difficile à trouver dans un si petit village qui s'articule autour de la petite route principale qui relie Mazunte aux autres petites localités côtières et de laquelle partent deux trois rues parsemées de petits commerces qui mènent à la plage, quelques dizaines de mètres plus bas. Cette dernière, en forme de croissant est coupée en deux par un promontoire rocheux sur lequel est assise la Posada del Arquitecto.

Nous posons nos sacs et filons nous baigner comme si nous n'avions pas vu la mer depuis une éternité. La mer ça nous fait cet effet là ! On ne lui résiste pas bien longtemps et plus on y va plus plus on en a besoin.

Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite
Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite

Ce petit village de quelques centaines d'habitants situé en bordure d'une superbe plage, au pied de collines verdoyantes a su conserver son charme de bourgade rurale endormie qui se réveille au son du coq. Après notre expérience à Puerto Escondido, nous étions ravis de nous retrouver là, dans ce micro-village resté à l'écart de l'appétit des bétonniers. 

Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite
Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et ZipoliteEtat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite

Le respect de l'environnement est même devenu la marque de fabrique de Mazunte notamment sous l'impulsion, parait-il, d'un certain Guido Rocco, aussi appelé l'italien ou l'architecte, arrivé dans les années 1980 et connu pour avoir construit et favorisé l'implantation de nombreuses constructions écologiques composées essentiellement de matériaux naturels comme le bambou, la terre, la pierre, le bois, les feuilles de palmier, les coquilles de noix de coco, les coquillages. Comme quoi, ils ne sont pas bons qu'à faire des pizzas !

Des associations en relation avec la protection de l'environnement occupent également le terrain et animent des projets d'écotourisme et de protection de l'environnement.

Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite

La conscience environnementale n'a pas toujours présidé à Mazunte qui était connu dans les années 70 comme le principal centre de chasse à la tortue de mer au Mexique.

Quand l'activité fut interdite en 1991, la population locale privée de sa principale source de revenus à su trouver dans l'écotourisme basé notamment sur la conservation et la promotion de la tortue marine les moyens d'assurer sa subsistance. Cette transition radicale vers des activités respectueuses de l'environnement s'est également illustrée avec le développement de cosmétiques naturels avec le parrainage de la société britanique The Body Shop.

Punta Cometa, à l'extrémité ouest de la baie de Mazunte, l'avancée la plus méridional de l'Etat de Oaxaca
Punta Cometa, à l'extrémité ouest de la baie de Mazunte, l'avancée la plus méridional de l'Etat de OaxacaPunta Cometa, à l'extrémité ouest de la baie de Mazunte, l'avancée la plus méridional de l'Etat de Oaxaca

Punta Cometa, à l'extrémité ouest de la baie de Mazunte, l'avancée la plus méridional de l'Etat de Oaxaca

Belle petite balade de 15 minutes et excellent emplacement pour voir le soleil se coucher

Belle petite balade de 15 minutes et excellent emplacement pour voir le soleil se coucher

Que faire à Mazunte à part se dorer la pilule au soleil ? Pas grand chose ce qui n'est en rien déplaisant à notre goût. Il faut bien que la barbe pousse.

Quelques idées quand même : marcher jusqu'à la Punta Cometa, point le plus méridional de l'Etat de Oaxaca, pour y regarder le soleil se coucher ; aller voir les crocrodiles dans la lagune de Ventanilla, derrière la Punta Cometa ; voir les tortues dans l'aquarium du Centre national de la tortue situé à proximité de la plage, à côté de l'ancien abattoir dans lequel on tuait ces mêmes tortues ; faire une sortie en mer avec les pêcheurs locaux ; pêcher soi-même à condition d'avoir un peu de matériel (avec un fusil sous-marin, il ne faudrait pas longtemps pour remplir un plein panier de poissons tant les eaux en regorgeaient notamment autour de la pointe rocheuse de Punta Cometa).

 

Plage de Ventanilla, entre mer et lagune, attention aux crocodiles !
Plage de Ventanilla, entre mer et lagune, attention aux crocodiles !

Plage de Ventanilla, entre mer et lagune, attention aux crocodiles !

La lagune dont la mangrove a été fortement endommagée par les tempêtes tropicales
La lagune dont la mangrove a été fortement endommagée par les tempêtes tropicales La lagune dont la mangrove a été fortement endommagée par les tempêtes tropicales

La lagune dont la mangrove a été fortement endommagée par les tempêtes tropicales

Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla
Les habitants de la lagune de Vantanilla

Les habitants de la lagune de Vantanilla

C'est déjà pas mal et quand même bien mieux que de compter les grosses gourmettes en or sur la plage de Saint Tropez !

Sortie avec un pêcheur et rencontre avec une baleine et un banc de dauphins
Sortie avec un pêcheur et rencontre avec une baleine et un banc de dauphins
Sortie avec un pêcheur et rencontre avec une baleine et un banc de dauphins
Sortie avec un pêcheur et rencontre avec une baleine et un banc de dauphins
Sortie avec un pêcheur et rencontre avec une baleine et un banc de dauphins

Sortie avec un pêcheur et rencontre avec une baleine et un banc de dauphins

Voilà en vrac déjà quelques idées mais l'essentiel n'est pas là. Il y a à Mazunte le meilleur restaurant du coin, pour sûr, mais pas seulement.  Aucun des quelques 100 restaurants que nous avons fréquentés pendant nos 4 mois de voyage ne lui est arrivé à la cheville et nous ne parlons pas des bouis-bouis des marchés et des stands de rue. Alors, pour nous, ne pas aller manger à La Cuisine, chez Jean-Michel serait une grave erreur, un sacrilège anti-hédonique.

La Cuisine de Jean-Michel, champion du monde !La Cuisine de Jean-Michel, champion du monde !

La Cuisine de Jean-Michel, champion du monde !

C'est à cause de ce Jean-Michel si nous nous n'avons pas eu le temps de respecter notre programme mexicain en restant échoués à Mazunte bien trop longtemps à attendre d'être encore un peu plus bien nourris. Et, chaque jour, la soupe était encore meilleure que la veille : tartares de poisson délicieusement asaisonés, poissons marinés au Mezcal, poulpe à toutes les façons, thon parfaitement cuit (c'est à dire très peu sinon autant manger sa version en boite) dans sa sauce rouge à base de criquets... La dernière fois que nous avions mieux mangé, c'était à L'Atelier de Jean-Luc Rabanel à Arles, deux étoiles Michelin (même si ce magicien de la cuisine en mériterait  bien quatre selon nous). C'est dire si le rapprochement est flateur.

Ah, si quand même, nous allions oubier, comme Jean-Michel était fermé le week-end, nous en avons profité pour aller faire un tour chez les culs-nus, à Zipolite, voir si là aussi il n'y avait pas quelques bonnes choses à manger. Au passage, nous avons jeté un oeil furtif depuis la voiture au village de San Augustinillo (la plage d'à côté à l'est) qui semble très soigné.

La plage de Zipolite, l'une des rares plages nudistes du Mexique

La plage de Zipolite, l'une des rares plages nudistes du Mexique

L'une des rues de Zipolite, plus larges qu'à Mazunte mais toujours pas grand monde en basse saison (le village de Zipolite compte environ un millier d'habitants pas tous visibles sur la photo)

L'une des rues de Zipolite, plus larges qu'à Mazunte mais toujours pas grand monde en basse saison (le village de Zipolite compte environ un millier d'habitants pas tous visibles sur la photo)

Le verdict est décevant : deux culs-nus seulement et culinairement, rien de sérieux à se mettre sous la dent.

PS : n'espérez quand même pas voir une paire de fesses sur ce blog.

La plage de Ziplolite, côté ouest
La plage de Ziplolite, côté ouest
La plage de Ziplolite, côté ouest
La plage de Ziplolite, côté ouest

La plage de Ziplolite, côté ouest

INFORMATIONS PRATIQUES

Ci-dessous, la cartographie avec les principaux sites visés dans l'article.

Comment y arriver ?

Depuis Puerto Escondido : Bus locaux de la compagnie Sur. Départ fréquent depuis la station de bus ADO/OCC situé sur la route 200 de Puerto Escondido. Prix : 37,5 pesos/personne ; temps : une heure. Il faut demander à être déposer à San Antonio. De là, il est possible de prendre un taxi qu'il est facile de partager avec d'autres voyageurs sorties du bus : 70 pesos pour la course jusqu'à Mazunte, un peu plus jusqu'à Zipolite. A défaut, des pick-up (appelés camioneta) effectuent le trajet pour moins de 10 pesos/pers.

- Depuis Oaxaca : plusieurs compagnies de mini-bus desservent Pochutla depuis la capitale de l'Etat. Nous avons pris (mais dans le sens inverse pour remonter à Oaxaca) Lineas Unidas. Super mini-bus Mercedes en parfait état. Le chauffeur roulait normalement ce qui était appréciable sur des routes de montagne qui secouent un peu (route 175 qui serait moins difficile que la route 131 qui relie Puerto Escondido à Oaxaca). 170 pesos/personne ; temps : 6h. Ces bus arrivent à Pochutla au terminal de cette compagnie situé à deux pas du terminal principal des bus de la ville (en face sur la rue principale). De là prendre la "camioneta" ou un taxi pour rejoindre le village côtier de son choix. Pour situer les terminaux de cette compagnie à Oaxaca et à Pochutla cliquer sur ce lien.

Il y a aussi des bus plus confortables ADO ou autres qui empruntent une route moins montagneuse (la route 190 qui passe au niveau de Salina Cruz, nettement à l'est de Mazunte) mais le trajet nettement plus long dure 4h de plus (environ 10h) : prix d'un trajet avec ADO : 388 pesos.

- Depuis un autre endroit : chercher par vous-même, c'est jamais très difficile au Mexique.

Comment se déplacer sur place ?

Des pick-up (camioneta) effectuent le trajet entre Pochutla et Zipolite régulièrement pour quelques pièces. Mazunte - Zipolite : 8 pesos. Mazunte - Pochutla : 10 pesos.

- A défaut, il y a bien sûr des taxis mais c'est plus cher.

Où manger à Mazunte ?

- A la Cuisinechez Jean-Michel, nulle part ailleurs ! Le restaurant n'est pas visible de la rue. Nous l'avons cherché parce que le menu était affiché dans la Posada de l'Arquitecto. Le restaurant est situé juste derrière cette dernière et on y accède d'ailleurs aussi par là. Pour nous, c'était pratique, nous avions la chambre située en surplomb du restaurant. Nous n'avions qu'à descendre mettre les pieds sous la table. Le menu du jour est affiché sur la page facebook du restaurant à laquelle renvoie le lien ci-dessus. Le menu du jour entrée/plat/dessert est à 170 pesos, soit un poil plus que 8 euros, c'est à dire rien pour la qualité du travail rendu.

Où dormir à Mazunte ?

La Posada del Arquitecto : Bel endroit. Le confort dans notre chambre (Pleyade) n'était pas optimal même si nous avons bien aimé le lit suspendu. Le matelat était un peu mince pour nos dos fragiles. Cela dit, l'environnement est superbe et l'originalité des chambres dont certaines ont une vue magnifique et des petites terrasses vaut bien de se faire un peu mal au dos. Les prix sont affichés sur le site internet de la Posada (lien ci-dessus). En basse saison, ils vont de 300 pesos à 900 (la nôtre en photo ci-dessous était à 450).

Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et ZipoliteEtat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et ZipoliteEtat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite

- L'auberge El Agujón : c'est moins beau. On sent bien qu'il était pas architecte celui-là. Toutes les chambres ne sont pas au même niveau de confort. A visiter avant. Celles situées le plus en bas sont correctes et bénéficient du wifi émis depuis le petit restaurant en bas (le signal n'est pas très fort quand même mais c'est partout pareil à Mazunte). Le point fort c'est l'emplacement à moins de cinquante mètres de la plage et les prix imbattables : 200 pesos la chambre avec salle d'eau privée. Pas de cuisine à disposition mais il y a le petit restaurant de l'auberge notamment pour le petit déjeuner.

El Agujón et la vue depuis les cabanes située en haut de la collineEl Agujón et la vue depuis les cabanes située en haut de la colline

El Agujón et la vue depuis les cabanes située en haut de la colline

La Lagune de VentanillaPour voir des crocrodiles, la société coopérative Lagarto Real propose ses services au village de Ventanilla. La balade en barque dure environ une heure et coûte pas cher du moins si on évite les intermédiaires (une cinquantaine de pesos de mémoire).

La balade en barque avec le pêcheur : Vous serez sollicité quoi qu'il arrive si vous passez un moment sur la plage de Mazunte. Le tour dure trois bonnes heures et coûte plus ou moins 200 pesos/personne (10 €).

Où dormir à Zipolite ?

- L'auberge Shambhala : l'auberge offre une vue imprenable sur la baie de Zipolite. On peut y manger correctement et le calme semble y régner. 500 pesos pour une cabañas avec salle d'eau  et vue sur la baie (les petites cabanes oranges sur la photo ci-dessous) en basse saison.

 

Etat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et ZipoliteEtat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et ZipoliteEtat de Oaxaca - Côte pacifique : Mazunte et Zipolite

Où manger à Zipolite ?

- La Cuisine, toujours chez Jean-Michel. C'est deux plages plus à l'ouest, donc pas assez loin pour s'en priver.

Allez, quand  même un petit cul !

Allez, quand même un petit cul !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Thesis writing servcie 20/08/2016 11:27

Wow. Nice travel blog. I enjoyed reading it. Quite interesting :)