Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beyond Borders

Travel blog

Manuel Antonio

Manuel Antonio

Nous quittons le village de Samara et la péninsule de Nicoya pour rejoindre la ville de Quepos à proximité du village de Manuel Antonio (7 km) et de son parc national situé sur la côte pacifique. Créé le 15 novembre 1972, ce parc est le plus petit (683 ha terrestre) des 27 parcs nationaux du pays mais l'un des plus visités avec environ 260.000 visiteurs par an.

Manuel Antonio c'est aussi l'une des stations balnéaires les plus fréquentées du pays avec ses superbes plages de sable clair bordées de cocotiers et d'amandiers, ses nombreux hôtels de toute catégorie, ses bars et restaurants touristiques.

Traversée en ferry de Playa Naranja sud est de la péninsule de Nicoya au port de Puntarenas Traversée en ferry de Playa Naranja sud est de la péninsule de Nicoya au port de Puntarenas

Traversée en ferry de Playa Naranja sud est de la péninsule de Nicoya au port de Puntarenas

Nous prenons le bus de 8h30 en direction de la ville de Nicoya située en plein coeur de la péninsule. L'objectif est d'atteindre la ville de Quepos de laquelle nous rejoindrons facilement le village et le parc de Manuel Antonio. Pour le trajet au moins deux options sont envisageables qui ont pour trait commun d'être longues.

La première consiste à contourner par le nord le bras de mer qui sépare la péninsule du reste du pays pour rejoindre en bus San José (ou mieux, Puntarenas, si les bus le permettent), puis reprendre un second bus en direction de Quepos.

La seconde option nécessite de descendre jusqu'à Playa Naranjo, au sud est de la péninsule, pour pour traverser le bras de mer en ferry jusqu'à Puntarenas, pour enfin prendre un bus pour Quepos. Comme nous n'avons pas réellement comparé les avantages et inconvénients de chaque option nous prendrons le premier bus en partance de Nicoya avec, comme seule certitude, celle d'y passer la journée. Nous espérons simplement ne pas arriver trop tard pour trouver une auberge correcte à Quepos ou à Manuel Antonio.

Le premier bus de Nicoya part pour playa Naranjo. C'est donc la seconde option que nous choisissons.  Dans le bus, nous croisons Eric, lui aussi hôte de notre auberge de Samara, qui est comme nous parti ce matin en direction de Manuel Antonio. Sa présence nous rassure sur l'option choisie.

Après presque 9h de trajet nous arrivons enfin à Quépos en toute fin d'après midi. Vu l'heure, nous choisissons de passer la nuit ici.

Itinéraire jusqu'à notre auberge Wide Mouth Frog à QueposItinéraire jusqu'à notre auberge Wide Mouth Frog à Quepos

Itinéraire jusqu'à notre auberge Wide Mouth Frog à Quepos

Le village de Quepos n'a pas beaucoup d'intérêt sauf à présenter des solutions d'hébergement économiques quand il n'y a plus de place ailleurs. Le parc est très facilement accessible en bus depuis Quepos en une quinzaine de minutes pour moins d'un dollar (305 colones pour parcourir les 7 km qui séparent Quépos de Manuel Antonio).

La plupart des hébergements touristiques dont les hôtels de luxe se trouvent sur la corniche entre Quepos et Manuel Anonio et bénéficient d'une végétation luxuriante et parfois d'une belle vue plongeante sur l'océan.

La troisième solution et selon nous la meilleure est de trouver à se loger directement dans le village de Manuel Antonio, à proximité immédiate de l'entrée du parc et des plages. Pour les petites bourses, l'auberge Costa Linda Backpackers Paradise située entre la playa Espadilla et l'entrée du parc est parfaite avec ses chambres privées à 24 $ pour deux personnes.  Après notre lit en paille du Nicaragua, la moindre auberge a tendance à nous paraître très confortable. Finalement, nos critères essentiels, outre l'emplacement et le prix, sont la propreté et la bonne ventilation de la pièce. 

Manuel Antonio

Le lendemain de notre arrivée à Quepos, nous prenons le bus tôt le matin pour Manuel Antonio, déposons nos affaires à notre nouvelle auberge, et filons au parc un peu avant 8h du matin, espérant ainsi être parmi les premiers à arpenter ses sentiers.

Ballade dans la parc national de Manuel AntonioBallade dans la parc national de Manuel Antonio

Ballade dans la parc national de Manuel Antonio

Rencontre avec les premiers habitants du parc
Rencontre avec les premiers habitants du parcRencontre avec les premiers habitants du parc

Rencontre avec les premiers habitants du parc

Difficile de manquer les Capucins, il y en a partout près des plages qui attendent d'être nourris par les touristesDifficile de manquer les Capucins, il y en a partout près des plages qui attendent d'être nourris par les touristes
Difficile de manquer les Capucins, il y en a partout près des plages qui attendent d'être nourris par les touristesDifficile de manquer les Capucins, il y en a partout près des plages qui attendent d'être nourris par les touristes

Difficile de manquer les Capucins, il y en a partout près des plages qui attendent d'être nourris par les touristes

Il ne faudrait pas nourrir les singes, c'est d'ailleurs formellement interdit. Et pourtant, si personne ne les nourrissait, ils ne seraient pas là si nombreux en bordure de la plage la plus fréquentée à attendre des touristes un morceau de banane. Difficile de ne pas perturber la vie animale quand on connait la fréquentation de ce parc qui serait pourtant limitée à 600 visiteurs par jour (800 le week end).

Le clou du spectacle avec ce paresseux qui nous fait l'honneur de sa présenceLe clou du spectacle avec ce paresseux qui nous fait l'honneur de sa présence

Le clou du spectacle avec ce paresseux qui nous fait l'honneur de sa présence

Les plages du parc Manuel Antonio sont pour beaucoup dans le succès de ce parc
Les plages du parc Manuel Antonio sont pour beaucoup dans le succès de ce parcLes plages du parc Manuel Antonio sont pour beaucoup dans le succès de ce parc
Les plages du parc Manuel Antonio sont pour beaucoup dans le succès de ce parc

Les plages du parc Manuel Antonio sont pour beaucoup dans le succès de ce parc

En plus de sa forêt tropicale (dont une portion de forêt primaire ou vierge), de ses mangroves et de ses petites iles, le parc compte parmi les plus belles plages du pays. 

Manuel Antonio
Manuel Antonio
Manuel Antonio
Manuel Antonio
Manuel Antonio
Manuel Antonio
Manuel Antonio

Après l'effort, la bière ! Direction El Avion, le bar le plus surprenant du coin, aménagé à partir de la carlingue d'un Fairchild C-123 de 1954. Le zinc est posé au bord de la route, en surplomb de la colline. Ce bistrot offre une vue imprenable sur l'océan pacifique.

L'avion du bar "El avion"L'avion du bar "El avion"

L'avion du bar "El avion"

La vue du bar sur l'océan
La vue du bar sur l'océan

La vue du bar sur l'océan

A l'extérieur du parc, la nature et les plages sont aussi très belles autour du petit village de Manuel Antonio. Là encore vous pouvez prendre quelques cours de surf pour terminer votre formation.

Manuel Antonio
Manuel AntonioManuel AntonioManuel Antonio
Manuel AntonioManuel Antonio

On a testé pour dormir :

- Wide Mouth Frog hotel (Quepos) : Auberge agréable et propre dotée d'un grand coin cuisine et d'une piscine. Comptez 35 $ pour une chambre privée double et 12 $ pour un lit en dortoir. Grande capacité d'accueil. 

- Backpackers Paradise Costa Linda (Manuel Antonio) : Auberge rudimentaire mais pas chère et très bien placée. Il n'y a pas de cuisine commune mais possibilité de manger au restaurant de l'auberge. Bon rapport qualité/ prix pour le petit déjeuner copieux composé de pancakes, fruits, gallo pinto et oeufs pour 2500 colones soit environ 5 $. Café et thé gratuit à volonté. Casado au poulet pour 2800 colones. Prix de la chambre double (deux lits simples ou un lit double) : 12 $ par personne et dortoire à 10 $. 

 

On a testé pour manger/ boire un verre :

- El avion : Un bar original dans un cadre superbe pour boire une bière tout en admirant le coucher de soleil sur le pacifique. Les prix sont élevés mais justifiés. 

- Cevicheria El Dorado : située dans le petit marché couvert derrière le terminal de bus de Quepos, il s'agirait pour certains des meilleurs ceviches du coin. Nous espérons franchement trouver mieux ailleurs ! A notre avis, le poisson marine dans le citron bien trop longtemps. Sa chair devient sèche et ferme. Cela dit, cela reste un plat rafraîchissant et plein de saveurs et pour le prix, inutile de se priver. 2400 colones pour le ceviche, soit un peu moins de 5$.

 

Infos utiles :

Pour se rendre à Quepos en bus depuis Samara, il faut :

-prendre un premier bus pour Nicoya (1500 colones /pers ; une heure),

-puis, un second bus de Nicoya à Playa Naranjo (1600 colones/ pers ; 2 h),

-prendre le ferry à Playa Naranjo pour Puntarenas (1005 colones/ pers ; 1 h),

-et pour finir, prendre un bus de Puntarenas à Quepos (2400 colones/ pers ; 3 h).

 

Parc naturel Manuel Antonio : entrée 16 $. Le parc ouvre à 7h du matin et ferme à 16h.

Manuel Antonio
Manuel Antonio

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marion 09/05/2016 11:11

J'adore vous suivre !!! ça fait trop envie !!! Vous êtes trop beaux en plus :) :) bronzés de fou !!! De grosses bises de Paris :p